Les pros de l'immobilier libres et performants !

8 choses à savoir pour devenir agent immobilier 

Tu veux devenir agent immobilier ? Aider les gens à trouver leur sweethome te tente ? Tu rêves d’un métier loin de la routine, riche de contacts humains et de challenges à relever ? Je reçois régulièrement des questions de personnes qui se demandent comment se lancer dans l’aventure. Prêt pour un topo ? C’est parti !

comment devenir agent immobilier

Les qualités requises pour devenir un agent immobilier et s’éclater

Avant de commencer, il est bon de te poser quelques questions de fond pour savoir si travailler dans l’immobilier peut te correspondre. En effet, il est difficile d’évaluer tous les aspects d’une profession avant d’y plonger. Prendre le temps de faire le point sur tes aspirations profondes et savoir vers quoi tu avances va t’aider à passer les caps difficiles. Et pour te parler franchement, des obstacles accompagneront certainement tes premiers pas. Dans ces moments-là, n’oublie pas qu’ils vont t’aider à progresser et concentre-toi sur tes objectifs de vie.

Pour devenir un professionnel de l’immobilier qui déchire, le démarrage sera plus facile pour toi si :

  • tu as un bon relationnel ;
  • tu sais écouter, tu sais même peut-être ce qu’on entend par écoute active ;
  • argumenter et négocier, tu aimes ça ;
  • la curiosité est pour toi une ouverture sur les autres ;
  • tu es autonome ;
  • résoudre les problèmes, te rendre indispensable, c’est ton truc ;
  • tu as un bon réseau et tu prends soin de l’entretenir et de le développer (sinon, ne panique pas ça s’apprend) ;
  • tu observes les dernières évolutions du marché de l’immobilier pour comprendre et anticiper son évolution et t’y projeter.

Toutes ces qualités vont te permettre d’avancer en confiance, de prendre du plaisir à développer ton activité, et de récolter les fruits à la hauteur de ton engagement. Avec cette belle synergie, tu réuniras tous les ingrédients pour passer à la seconde étape devenir un conseiller immobilier performant.

Mais reprenons au début…

Devenir agent immobilier, ouvrir une porte sur une large palette de métiers

Devenir agent immobilier, ce n’est pas seulement faire de la transaction immobilière. En fonction de tes aspirations, de tes découvertes et des révélations, tu peux choisir de te spécialiser pour être :

  • négociateur immobilier, tu as pour mission de prospecter les biens à vendre et à louer, de récolter des mandats, de rechercher des acquéreurs et de réaliser les transactions ;
  • gestionnaire de copropriété, tu assures le suivi technique, administratif, financier et juridique d’immeubles ;
  • gestionnaire locatif, tu es en relation avec les propriétaires, ou le syndic et les locataires ;
  • promoteur immobilier, tu accompagnes la gestion de la construction de A à Z ;
  • marchand de biens, tu achètes les biens que tu rénoves avec le concours d’un architecte ou des maîtres d’œuvre agréés pour réaliser une plus-value lors de leur revente.

Agent immobilier, négociateur immobilier, mandataire immobilier, quel statut choisir ? 

Le terme « agent immobilier » est à la fois un terme générique pour les non-initiés et une profession réglementée. La confusion peut venir de là. Pour corser l’affaire, d’autres termes s’invitent à la fête. 

Essayons de préciser ce qui distingue les termes d’agent immobilier, négociateur immobilier, conseiller immobilier, agent commercial immobilier. 

Pourquoi ça vaut le coup de se faire des nœuds au cerveau ? 

Parce que ces différences portent essentiellement sur le niveau de responsabilité, l’indépendance et le mode de rémunération. 

Tu vas comprendre, au fil des explications, pourquoi c’est important d’y voir clair.

Agent immobilier, un statut réglementé par la loi Hoguet

Selon la loi Hoguet, un agent immobilier doit disposer d’une carte professionnelle, obtenue auprès de la Chambre de Commerce de l’Industrie. Elle est valable 3 ans et doit être renouvelée

Cette obtention et son renouvellement sont assortis d’une obligation de formation continue sur le droit, l’économie, la relation commerciale, la déontologie, et des connaissances techniques sur la construction, l’habitation, l’urbanisme et la transition énergétique. 

L’agent immobilier exerce son activité le plus souvent dans le cadre d’une SARL ou d’une SAS, éventuellement en entreprise individuelle, mais la micro entreprise n’est pas adaptée.

Sa rémunération est donc celle d’un chef d’entreprise. Elle est fonction des résultats, donc du chiffre d’affaires et de ses charges. Cela est valable que son activité se réalise au sein d’une agence physique classique ou sans.

Comment obtenir le sésame pour devenir agent immobilier, la carte professionnelle ?

Les conditions générales d’obtention

  • disposer des aptitudes professionnelles adéquates, je les détaille juste après ;
  • avoir un casier judiciaire vierge ;
  • présenter des garanties financières ;
  • contracter une assurance responsabilité civile ;
  • être inscrit au RCS (registre du commerce et des sociétés).

source service-public.fr

Les diplômes nécessaires à l’obtention de la carte professionnelle

Il te faut au moins l’un de ses diplômes :

  • un BTS « professions de l’immobilier » qui peut être passé en alternance ;
  • une des licences professionnelles spécialisées dans l’immobilier
  • ou un diplôme d’école de commerce (bac +5).

Obtenir la carte professionnelle sans diplôme 

Cela est possible si tu as travaillé à temps complet en qualité de salarié auprès d’un titulaire de la carte professionnelle :

  • pendant 10 ans (ou seulement 4 ans si tu avais le statut cadre) ;
  • pendant 3 ans si tu as le bac.

Si tu as un projet de reconversion professionnelle, n’hésite pas à faire le point avec des professionnels habilités pour une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Tu n’as pas de diplôme ou pas encore assez d’expérience ? Tout n’est pas perdu.

D’autres options s’offrent à toi.

Devenir négociateur immobilier 

En tant que négociateur immobilier (on parle aussi de conseiller immobilier), tu pourras :

  • prospecter ton secteur pour obtenir des mandats de vente de bien immobilier ;
  • évaluer les biens ;
  • les mettre en avant par une communication classique et digitale ;
  • assurer le suivi des transactions ;
  • négocier les biens !

En pratique, tu exerces alors le plus souvent au sein d’une agence immobilière indépendante ou intégrée à une franchise.

À ce titre, l’agence ou le réseau immobilier devrait te fournir une attestation de collaborateur, qui justifie en quelque sorte la délégation de la carte professionnelle de l’agent immobilier.

Les modes de rémunération dans la profession de négociateur immobilier sont très variables, car trois statuts existent. Ils peuvent être appliqués avec des variantes :

  • salarié avec fixe + commissions ;
  • salarié avec avance sur commissions ;
  • agent commercial indépendant (mandataire immobilier, c’est la même chose). 

Par conséquent, ta rémunération sera donc fonction de ta performance et de ton statut.

Salarié avec fixe + commission

Dans ce cas de figure, tu reçois alors un salaire fixe au niveau du SMIC auquel peut s’ajouter une partie variable sur les commissions des ventes réalisées, un 13e mois et le remboursement des frais que tu engages.

Salarié avec avance sur commission

La somme que tu perçois est une avance sur commission. Concrètement, tu perçois donc une commission quand elle est supérieure à l’avance perçue. Chaque trimestre, une régularisation est faite entre les avances déjà perçues et les commissions.

Les commissions sur les mandats se situent en général entre 16 et 30 % entrées et sorties cumulées. 

Concrètement qu’est-ce que ça donne ?

L’avance sur commission correspond à un SMIC net (je sais, j’ai arrondi un peu).

J’ai volontairement laissé de côté les remboursements de frais pour plus de lisibilité.

Quand tu débutes, il se passe au minimum 3 mois avant de pouvoir récolter les fruits de tes premiers mandats.

Dans mon exemple, les premiers résultats de mon jeune Padawan arrivent le 4e mois. 

Le calcul de la commission perçue prend en compte les avances sur commissions déjà perçues les 4 mois précédents. 

Mois 1Mois 2Mois 3Mois 4Mois 5Mois 6
avance sur commission (salaire brut) (A)150015001500150015001500
avance sur commission cumulée (B)30004500600075009000
commission attribuée sur honoraires agence hors taxes (C)650050004500
salaire brut perçu avec commissions, mais hors remboursement de frais (C) – (B) +A150015001500200050004500

Quand ça commence à bouger comme ça, garde un œil sur ton plan d’action. Commente-le avec ton responsable d’agence ou ton parrain pour que tes performances s’inscrivent dans la durée.

Au fil des mois, si tu es efficace et constant, que tu as bien ciblé dès le début tes mandats en portefeuille et tes prospects acheteurs, tes résultats vont vite progresser.

Avantages et inconvénients du statut de négociateur immobilier salarié

les +les –
– salaire 
– commission (mais non systématique) 
– cotisations sociales payées en partie par l’employeur 
– allocations chômage
– pas de clientèle propre 
– subordination économique et juridique.

Choisir le statut de négociateur immobilier indépendant

C’est le statut le plus attractif au niveau des commissions, mais il n’y a pas de fixe puisque tu es alors indépendant. 

Question vocabulaire, comme le négociateur immobilier indépendant exerce en tant que mandataire, on parle aussi souvent de mandataire immobilier. 

Être travailleur indépendant t’oblige à :

  • être inscrit au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) ;
  • signer un contrat avec une agence ou un réseau de mandataires titulaires de la carte d’agent immobilier. 

Un agent commercial immobilier peut-il être en micro entreprise ?

Si ce statut n’est pas possible pour l’agent immobilier, le négociateur immobilier indépendant a le choix en 4 statuts juridiques :

  • la micro entreprise avec pour 2020 une franchise de TVA jusqu’à 34 400 € et pour un chiffre d’affaires inférieur à 72 500 € ;
  • l’entreprise individuelle ;
  • avec une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée), mais il faut être mandaté par une agence ;
  • ou le portage salarial.

Avantages et inconvénients du statut de négociateur immobilier indépendant

les +les –
– autonomie dans l’organisation du travail 
– commission de 40 à 70 % en agence et centre d’affaires (Keymex, Keller Williams) 
– commission de 70 % et plus sur les réseaux de mandataires (IAD, SAFTI, CAPI France). 
– protection sociale de base donc pas d’allocations chômage ; 
– trésorerie de 6 à 9 mois à prévoir avant les premières rentrées d’argent
– souscrire à une RCP est obligatoire.

Négociateur immobilier salarié ou indépendant, comment choisir ?

Salarié ou indépendant, il te faut un mental d’entrepreneur pour réussir.

Il est clair que si tu n’as pas de trésors de guerre, tu vas préférer proposer tes services en agence pour t’assurer un fixe ou une avance sur commissions.

Mais tu trouveras aussi en agence une équipe avec des partages d’expériences, de la formation terrain, du mentorat. C’est ce qui va t’aider à bien démarrer si tu es débutant en immobilier. 

Pour autant, les réseaux de mandataires ont musclé leur programme de formation.

Alors, même si tu as anticipé en mettant de l’argent de côté et que tu es plein d’assurance pour te lancer en solo, penses-y ! 

Tu dois maintenant y voir plus clair dans les différentes voies qui s’ouvrent à toi. Tu es gonflé à bloc pour te lancer dans l’aventure et devenir agent immobilier à plus ou moins brève échéance. N’hésite pas à poser tes questions ou à partager ton expérience dans les commentaires. Si tu n’es pas encore abonné à ma chaîne YouTube, n’attends plus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

4 réponses

  1. Excellent article Cédric. Effectivement il est important de bien connaître les différents statuts afin de prendre la bonne décision.
    Je suis passé par toutes ces statuts dans ma carrière d’Agent-Négociateur Immobilier.

    Au plaisir de te lire rapidement et à très bientôt mon ami

  2. J’apporte ici une précision sur la VAE : la validation d’un diplôme Bac +2 Professions Immobilières est donné par un centre de formation de l’Education national.
    il n’y a pas besoin d’être en reconversion prof.
    vous pouvez être agent commercial en immobilier et faire une VAE si vous avez au moins travaillé 1 ans dans le référentiel du diplôme.

    1. Hello Wintz,
      Merci beaucoup pour cette information. C’est top !
      J’ai moi-même fait une VAE pour le BTS PI. Je me souviens qu’à l’époque il fallait avoir des connaissances dans les domaines de la gestion locative et du syndic de copropriété.
      À très vite Wintz 😉
      Cédric L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide "Comment augmenter votre notoriété et votre chiffre d'affaires grâce à Facebook"

You have Successfully Subscribed!