Les pros de l'immobilier libres et performants !

Les 5 erreurs à éviter pour être un top conseiller immobilier

Tu ne comprends pas pourquoi ton activité de conseiller immobilier ne décolle pas ? Peut-être que, toi aussi, tu commets sans le savoir les erreurs les plus fréquentes en immobilier. Tu te demandes comment devenir un professionnel de l’immobilier hors pair ? Je te dévoile ici les 5 erreurs communes à éviter pour être un bon agent immobilier. Prêt pour les clés de la réussite ? C’est parti !

les 5 erreurs à éviter pour être un bon agent immobilier

1/ Oublier de se fixer des objectifs personnels ambitieux

C’est souvent la première erreur que l’on fait en tant que conseiller immobilier.

Généralement, tu te fixes des objectifs professionnels, tels que : 

  • atteindre un chiffre d’affaires déterminé, 
  • réaliser un minimum de ventes immobilières, 
  • rentrer un certain nombre de nouveaux mandats, 
  • prospecter tous les matins, 
  • etc.

Et par la suite, tu cherches la motivation pour y parvenir.

Même en utilisant la fameuse méthode SMART, pourtant très utile, tu risques de manquer de stimulation pour passer à l’action et être efficace dans tes démarches quotidiennes.

🔎 Le problème : c’est que ces objectifs chiffrés manquent, la plupart du temps, de sens à tes yeux.

En conséquence, tu procrastines, tu as des résultats irréguliers, tu es désorganisé et perdu dans des tâches souvent chronophages.

🎯 La solution : tu dois aller chercher quelque chose qui te transcende !

Pour cela, tu dois te fixer avant tout des objectifs personnels ambitieux. Faire un beau voyage en famille, t’offrir une nouvelle voiture, etc. Trouve ce qui te fait rêver et fais-en ton objectif.

Ce sont ces objectifs personnels qui détermineront tes ambitions professionnelles. Tu n’auras, alors, plus aucune difficulté pour trouver la motivation, et passer massivement à l’action.

2/ Faire comme tous les autres conseillers immobiliers

Après s’être fixé des objectifs professionnels sans saveur, la deuxième erreur est souvent d’appliquer les mêmes méthodes que les autres conseillers immobiliers pour les atteindre.

Tu as un objectif chiffré de ventes immobilières pour le trimestre.

Tu mets alors en place les mêmes actions dépassées que tes concurrents :

  • éplucher les annonces sur le BonCoin pour contacter les vendeurs et essayer de les convaincre de travailler avec toi ;
  • distribuer des flyers dans les boîtes aux lettres sans grande conviction et sans réelle stratégie de distribution ;
  • faire signer à ton vendeur un mandat simple, mieux selon toi que pas de mandat du tout ;
  • etc.

🔎 Le problème : la concurrence dans l’immobilier est très forte. 

Tu ne peux pas te démarquer de tes concurrents en appliquant les mêmes méthodes qu’eux !

🎯 La solution : sortir des sentiers battus et bousculer les méthodes traditionnelles.

Pour te différencier, tu peux, par exemple, travailler efficacement ta campagne de flyers immobiliers en y apportant une large touche d’originalité :

  • un visuel captivant ;
  • un message ultra personnalisé en fonction du profil de ton prospect ;
  • un support de grande qualité ;
  • une campagne de distribution novatrice (un mini guide de vente lors d’un salon immobilier, un jeu-concours avec un partenaire bien-être, etc.).

Aucune méthode n’est à proscrire en elle-même. Cependant, tu dois dépoussiérer et personnaliser toutes les pratiques habituelles pour être un bon agent immobilier 2.0.

C’est la garantie pour toi de sortir du lot, et d’apporter à tes clients un service 5 étoiles.

3/ Avoir un mauvais système de prospection immobilière

Être un bon agent immobilier sans un système de prospection immobilière efficace est inenvisageable.

Tu risques d’arriver la plupart du temps trop tard sur le projet de ton prospect immobilier. Si la vente est déjà lancée, tu es dépassé et tes propositions ne seront pas percutantes.

🔎 Le problème d’un mauvais système de prospection : tu es sous pression et tu es en position d’infériorité pour négocier avec ton client.

Ce sera le cas si tu ne prends pas en compte les nouvelles attentes des vendeurs. Ils ont accès à beaucoup d’informations, donc ils attendent plus de toi. C’est la fin de la prospection intrusive et l’avènement du service 5 étoiles.

🎯 La solution : l’objectif est d’arriver en amont des projets de vente de biens immobiliers. 

Tu dois avoir une vision stratégique claire de ta prospection. Si tu es en relation avec le vendeur avant qu’il n’enclenche son projet de vente, tu es dans la meilleure position pour te placer en tant que conseiller et lui apporter de la valeur.

Pour cela, tu dois travailler ton réseau et ton image en étant authentique.

⏩ Pour aller plus loin : lis mes conseils sur le porte-à-porte immobilier 2.0

4/ Rentrer des mandats de vente simples

Tu as peur de ne pas rentrer assez de biens immobiliers, alors tu signes des mandats de vente simples.

Pourtant, le taux de conversion d’un mandat exclusif est beaucoup plus élevé que celui d’un mandat simple.

Si tu n’es pas convaincu, je t’invite à calculer tes propres taux de conversion :

  • Pour calculer ton taux sur les mandats simples : Nombre de ventes issues de mandats simples/Nombre de mandats simples x 100 ;
  • Ton taux sur les mandats exclusifs : Nombre de ventes issues de mandats exclusifs/Nombre de mandats exclusifs x 100.

À présent, tu connais la force du mandat exclusif !

🔎 Le problème du mandat simple : tu as l’impression de ne rien contrôler, l’angoisse de perdre la vente et une grosse incertitude sur ton chiffre d’affaires.

Être un bon agent immobilier, ce n’est pas rentrer beaucoup de mandats de vente, mais prendre des mandats de qualité.

🎯La solution : travailler uniquement en exclusivité.

Tu dois surmonter la peur de prendre des mandats exclusifs. Lorsque tu travailleras uniquement avec des mandats exclusifs, ton activité de conseiller immobilier bénéficiera de :

  • sérénité ;
  • certitude ;
  • rapidité ;
  • efficacité ;
  • confiance.

Par ailleurs, ton vendeur y trouvera également de nombreux avantages. Tu dois préparer tout ton argumentaire en amont pour lui faire comprendre que c’est aussi dans son intérêt.

Sur un mandat avec clause d’exclusivité, ton investissement sur les moyens employés pour la diffusion des annonces commerciales pourra être beaucoup plus important. Tu as la quasi-certitude de vendre le bien, donc tu peux prévoir un budget pour des vidéos ou photos professionnelles par exemple, qui seront à coup sûr un bon accélérateur de vente !

À toi de personnaliser ta méthode, et faire comprendre à tes vendeurs que le mandat exclusif est la meilleure solution pour vous deux.

5/ Faire l’impasse sur la formation continue en immobilier

Parfois pris dans le tourbillon du quotidien et totalement débordé par ton activité, tu ne prends pas toujours le temps de te former et de te tenir informé des évolutions.

Si tu te dis qu’une journée de formation sera une perte de temps, et que tu vas prendre trop de retard sur ton travail ;

Si tu t’imagines que tu peux exercer ton activité de conseiller immobilier sans tenir compte des transformations sociétales que nous vivons ;

Si tu crois que ta formation initiale t’a tout appris, et que tu n’as plus rien à apprendre sur l’immobilier ;

Tu fais fausse route…

🔎 Le problème : tu as un train de retard sur ce qui marche vraiment, et tu es frustré de ne pas avoir les résultats mérités.

Le marché de l’immobilier est en constante évolution. Pour rester dans le coup et être un bon agent immobilier, tu dois comprendre que tu as tout à apprendre chaque jour.

« C’est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d’apprendre. »

Gaston Bachelard

🎯 La solution : se former continuellement pour s’adapter aux nouvelles réalités du métier de conseiller immobilier.

Les propriétaires immobiliers ont de nouvelles attentes. Tu as à ta disposition de nouveaux outils de communication très puissants.

Grâce à une formation continue de qualité, tu ajustes ton activité en fonction des évolutions. Tu t’assures de connaître le succès tout au long de ta carrière de conseiller immobilier.

Conseil bonus pour être un bon agent immobilier

Mon secret bonus pour faire de toi un professionnel de l’immobilier libre et performant ?

Travaille ta vision de conseiller immobilier.

Ta vision professionnelle c’est une projection dans un état futur désiré, avec :

  • une dimension externe : ta place sur le marché immobilier ;
  • et une dimension interne : l’organisation requise pour y parvenir.

La vision est une construction de la réalité à venir. L’idée est de créer tes opportunités à partir de ta vision.

« Vos croyances deviennent vos pensées, vos pensées deviennent vos mots, vos mots deviennent vos actions, vos actions deviennent vos habitudes, vos habitudes deviennent vos valeurs, vos valeurs deviennent votre destinée. »

Gandhi

Pour créer ta vision :

  1. Imagine que tout est possible = laisse de côté tes croyances et pensées limitantes le temps de l’exercice ;
  2. Quel serait ton état futur désiré en tant qu’agent immobilier ?
  3. Quelles sont les actions à mettre en place pour y parvenir ?
  4. Essaie petit à petit de faire de ces actions des habitudes et tu créeras ta réalité de conseiller immobilier.

Si tu suis ces conseils, j’espère que tu es prêt à devenir un conseiller immobilier libre et performant. Avec des objectifs personnels ambitieux, des méthodes personnalisées et originales, et une vision claire et audacieuse, tu deviens un véritable disrupteur immobilier.

Tu ne sais pas par où commencer pour être un bon agent immobilier ? Prenons quelques minutes au téléphone pour en discuter. Réserve dès à présent ton créneau de coaching offert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.