Les pros de l'immobilier libres et performants !

11 fausses croyances sur le métier de conseiller immobilier

Pas facile de se lancer dans l’inconnu, de changer de métier même si ton désir de reconversion est fort. Pas facile non plus quand tu travailles déjà dans l’immobilier, mais que ton quotidien professionnel ne te correspond pas ou plus. Tu voudrais faire ton métier autrement, te lever le matin impatient de commencer ta journée parce qu’elle fait partie des petits pas qui vont te mener où tu veux aller. Mais qu’est-ce qui te freine alors ? Une motivation en berne, la peur du changement ou un florilège de fausses croyances sur le métier de conseiller immobilier qui fait la fine équipe avec la procrastination. Et si en faire l’inventaire ensemble pour leur tordre le cou pouvait t’aider à avancer ? C’est parti !

Balayer les mythes autour du conseiller immobilier

1- L’immobilier est un moyen pour devenir riche rapidement 

Cette croyance limitante sur l’activité de conseiller immobilier est d’autant plus efficace qu’elle est largement partagée.

Ne pars pas avec des attentes, mais définis plutôt tes objectifs. Avoir des attentes biaisées du métier de conseiller immobilier est la principale raison qui en poussent certains à jeter l’éponge. 

Formalise ce que tu veux accomplir sous forme d’objectifs. S’il n’est pas atteint du premier coup, réévalue-le et identifie ce que tu dois faire autrement.

2- Pour réussir dans l’immobilier, il suffit d’avoir un bon feeling avec les gens

C’est un bon début, mais il faut plus d’ingrédients pour que la recette soit appréciée. C’est un métier de contact humain et tes clients qu’ils soient acheteur ou vendeur ressentent si tu les aimes, si tu as vraiment envie de les aider. Ta facilité à interagir avec les autres personnes de l’agence ou les autres conseillers immobiliers t’ouvre effectivement plus facilement les portes pour être informé de nouvelles opportunités. 

Donc oui, le fait d’être à l’aise avec les gens va grandement te faciliter la vie.

Mais alors pourquoi parler de fausses croyances du conseiller immobilier dans ce cas ?

Parce que ce n’est pas la seule case à cocher pour faire de l’immobilier un métier épanouissant. Si tu crois que cela suffit, tu prends le risque d’être déçu par tes résultats, car tu ne te définis pas d’objectifs.

3- Devenir conseiller immobilier permet de gérer son temps comme on l’entend

L’immobilier n’est pas un travail entrant dans le schéma classique des 9 heures 5 heures. Mais ne t’y trompe pas, les résultats sont à la hauteur de ton engagement. Ceux-ci sont bien souvent souvent liés au temps que tu vas investir. 

Surtout au début où tu n’es pas forcément productif et où tu dois te former sur certains points. 

Cela peut nécessiter de longues heures. C’est pourquoi dès le début, tu dois mettre en place un système d’organisation, peu importe qu’il soit parfait ou pas. Mais il t’aidera à révéler les activités sur lequelles tu dois concentrer tes efforts pour être productif. 

4- Il suffit de déposer des flyers dans les boîtes aux lettres, de quelques appels et de toquer aux portes pour trouver des prospects

Ces méthodes fonctionnent de moins en moins dans leur version classique que l’on qualifie souvent de trop intrusives. Mais ne panique pas. J’ai quand même une bonne nouvelle pour toi.

En changeant ton approche sur ces différentes formes de prospection, tu vas les rendre de nouveau efficace. Cela demande plus d’engagements et t’oblige à te mettre davantage en avant, car elle privilégie le contact humain. Tu dois te positionner en tant que conseiller et mettre de côté dans cette phase-là une posture de vendeur classique. Tu vas constater qu’il est plus aisé d’être toi-même, d’être authentique, et que les relations avec tes prospects vont te faire aimer ce métier.

5- Faire de la prospection est déprimant

Ok, il n’est pas facile de gérer des non consécutifs. Mais la prospection, c’est le nerf de la guerre pour un conseiller immobilier. 

Tu connais la formule “pas de prospection, pas de mandats, pas de chocolat ”. 

C’est aussi pour ça que tu es chez le Disrupteur de l’immobilier ! Puisque l’on te propose des actions à mettre en place pour voir et faire la prospection autrement

6- Pour réussir dans l’immobilier, il faut rentrer beaucoup de mandats

La logique mathématique est là. Plus tu as de produits à proposer, plus tu augmentes tes chances de réussir des ventes. 

Mais cette affirmation doit être nuancée si ton ambition est de durer en immobilier. Pour développer ton activité, il faut surtout des mandats exclusifs et qui se vendent vite. Ce qui va faire la différence entre un conseiller immobilier lambda et celui qui réussit c’est sa capacité à attirer des mandats exclusifs et à sélectionner des biens qui se vendent vite. La loi des 80/20 serait-elle passée par là ?

7- Il faut avoir plusieurs années d’expérience pour gagner sa vie dans l’immobilier

Voilà un autre mythe autour du conseiller immobilier qui perdure.

Tu peux choisir de prendre ton temps en tâtonnant et en construisant effectivement ton expérience au fil des années. Mais il te faudra aussi apprendre à te remettre en question, car les métiers de l’immobilier évoluent vite avec la digitalisation. Il n’est pas évident d’être régulier sur ta veille du secteur et du métier tout seul dans ton coin. En procédant ainsi, tu risques de toujours courir après le train.

Tu peux aussi choisir d’investir sur toi pour apprendre plus vite et te former pour :

  • profiter de l’expérience d’autres cerveaux ;
  • t’appuyer sur une communauté de conseillers immobiliers qui ont comme toi envie d’avancer, d’être bien placés sur leur secteur parce qu’ils seront les premiers à utiliser les bons outils.

8- Il faut éviter les clients désagréables

Tu auras du mal à évoluer et réussir dans l’immobilier si tu prends les remarques que l’on t’adresse à titre personnel. Que tes clients soient acheteurs ou vendeurs, leur objectif est d’obtenir la meilleure offre pour eux. Ils essayeront toujours de t’intimider. Apprendre à gérer tes émotions, devenir « antifragile », développer ton empathie pour comprendre le processus qui amène ton client à devenir insistant, ou simplement exigeant fait partie des clés pour s’épanouir dans l’immobilier.

9- Pour bien débuter dans l’immobilier, il faut déjà avoir un bon réseau

C’est la question que va se poser tout débutant face à des conseillers immobiliers bien installés. Pourtant être un digital native est un sérieux atout pour générer des leads immobiliers. On peut même aller jusqu’à dire que les millenials se sentiront mieux compris par un jeune conseiller immobilier qu’ils pensent d’emblée plus apte à comprendre les nouvelles technologies et les nouvelles approches marketing. Double effet Kiss Cool, avec les bons conseils, tu sauras facilement comme bien utiliser les réseaux sociaux pour construire ta notoriété. N’y a-t-il pas là de quoi balayer ton manque d’assurance ?

10- Le métier de conseiller immobilier a du plomb dans l’aile avec Internet

S’il est vrai que 90 % des recherches immobilières commencent sur Internet, plus des 2/3 des transactions acheteur ou vendeurs sont réalisées par des professionnels de l’immobilier.

Les IA pour les estimations et les visites 3D prennent du terrain, mais l’humain et le savoir-faire jouent encore pleinement leur rôle. Même si les acheteurs et les vendeurs sont de plus en plus connectés, ils sont toujours en quête de partenaire de confiance pour les accompagner dans leur projet immobilier.

11- Être conseiller immobilier indépendant est risqué

Un conseiller immobilier est un entrepreneur et comme tout entrepreneur, il commence par apprendre à limiter le risque. Même en étant salarié avec une avance sur commission au sein d’une agence, un conseiller immobilier ne maintiendra pas sa rémunération s’il ne réalise pas assez de ventes. Tout est une question d’état d’esprit, le fameux mindset de l’entrepreneur, c’est de lui dont on parle là. Indépendant ou pas, le conseiller immobilier est dans un métier où les ventes se font à long terme. Cela veut dire que la réussite se construit sur un système d’organisation dont tu es le seul maître. Tu devrais aussi le faire évoluer au fil du temps pour le rendre de plus en plus efficace. Si tu n’es pas serein, tu peux aussi limiter les risques en te formant dès le début pour mettre en place tout de suite les bonnes routines.

Comment te sens-tu ? 

Prêt à disrupter l’immobilier et vivre chacune de tes journées de conseiller immobilier en rayonnant ?

 N’hésite pas à partager en commentaires.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide "Comment augmenter votre notoriété et votre chiffre d'affaires grâce à Facebook"

You have Successfully Subscribed!