Les pros de l'immobilier libres et performants !

Le flyer immobilier peut-il encore déclencher un contact aujourd’hui ?

Contraint par la multiplication des “stop pub”, le conseiller immobilier doit-il sortir le flyer de sa boîte à outils ? Si certains penchent pour le oui, d’autres y voient encore une carte à jouer dans une stratégie de communication à 360°. À condition de remettre à plat son usage et de clarifier son objectif. Es-tu prêt à découvrir comment un disrupteur de l’immobilier marque des points sur son secteur avec ses campagnes de distribution de flyers ? C’est parti !

flyer immobilier efficace

Pourquoi le flyer a-t-il toujours sa place dans la boîte à outils du conseiller immobilier 

La règle est simple. 

Plus tu multiplies les occasions d’être vu… plus on te voie. Et développer ta visibilité sur ton secteur est bien un de tes objectifs premiers !

Trop simple pour ne pas être simpliste ?

Et tu vas trouver que :

“Ça ne suffit pas pour décrocher des mandats”

“C’est un budget, il faut que ce soit rentable” 

Comme souvent des solutions existent quand on sait prendre du recul…

Adopte la bonne posture

Pour voir comment tirer avantage du flyer sur ton secteur, passe en mode “recherche des solutions”. 

Ne reste pas bloqué sur un problème. 

Les mentions “stop pub” existent et tu ne peux plus mettre tes flyers sous les essuie-glaces, c’est un fait. 

C’est plutôt bien pour la planète. 

Même si ça peut chambouler tes pratiques. 

Mais tu sais comme moi que ce n’est pas le seul bouleversement qui secoue le métier des professionnels de l’immobilier. 

Tous les jours, tu es confronté à l’évolution des attentes des prospects, l’intensification de la concurrence, et la nécessité de dérouler ta stratégie pour trouver les bons clients

Dans ce contexte, le flyer peut devenir le déclic pour construire une communication où le digital et les outils classiques comme la prospection terrain se complètent. Un écosystème où tu multiplies les occasions d’être dans la tête de tes vendeurs avant qu’ils ne commencent leurs premières recherches sur le web.

L’objectif du flyer n’est plus de décrocher un rendez-vous, mais en tout premier de te montrer et de booster ta notoriété.

Mais il faut aussi que la réalité du terrain s’y prête.

Pour adopter la meilleure stratégie, commence par évaluer la proportion de “stop pub” sur chacune de tes zones de prospection rentables. Pour être plus précis, tu devras quelquefois retenir un pourcentage par rue, par résidence…

Je t’explique comment je détermine les zones de prospection rentables sur les secteurs dans l’article “comment aimer la prospection”. 

Concrètement, lors de tes actions de porte à porte, tu devras compléter ta base de données en précisant la présence ou pas d’une mention “stop pub” pour chacune de tes adresses. 

Sur les rues, résidences et quartiers, où le taux de “stop pub” est de l’ordre de 70 à 80 %, je te recommande de choisir un autre outil de communication. Dans cette situation, l’agence de Villepreux opte souvent pour le courrier adressé.

Si tes concurrents le délaissent, c’est encore mieux

Si les nouvelles réglementations ont poussé tes concurrents à renoncer à la distribution de flyers, il devient plus pertinent. Il n’est plus un outil de communication banalisé et mal accueilli.

Tu pourras l’évaluer lors des actions de prospection terrain. 

Nous allons le voir, l’objectif est de faire du flyer un moyen de communication pour sortir du lot. Tu ne peux le réaliser qu’en jouant sur la répétition

Mais il faut aussi composer avec le risque de saturation de tes prospects si tu n’es pas le seul à en distribuer même si tu appliques tous les conseils qui vont suivre.

Les 3 avantages du flyer sur un secteur immobilier à potentiel

1- Cibler avec précision les zones de prospection sur lesquelles tu as identifié un avatar

La création de flyers te donne l’opportunité de délivrer un message personnalisé

Tu peux choisir à qui tu vas t’adresser en fonction de l’avatar que tu as identifié. Tu as certainement repéré des rues, des résidences, des lotissements sur ton secteur où certains profils de potentiels vendeurs sont en majorité. 

Ton message aura alors beaucoup plus d’impact, car il sera localisé.

Tu pourras offrir ton guide réservé aux habitants de la rue des Acacias. Ton visuel sera choisi pour parler à ta cible avec des personnages auxquels ils peuvent s’identifier. Les valeurs que tu mettras en avant seront les leurs. 

2- Véhiculer une image positive

L’objectif principal du flyer est de te montrer pour que les habitants de ton secteur puissent te reconnaître. 

Savoir que c’est toi qui as vendu cette maison dans leur rue les intéresse. Cette information va s’imprimer dans leur tête parce qu’elle fait référence à un environnement qui leur est familier. Et c’est encore mieux si l’on peut y associer ton visage. 

C’est aussi pour cela qu’une distribution de flyer efficace doit s’appuyer sur la répétition

3- Consolider ton omniprésence sur ton secteur

Le flyer peut nourrir les projets immobiliers qui commencent à se dessiner dans la tête des vendeurs. 

Tous les prospects de ton secteur ne sont pas au même niveau dans leur réflexion. Beaucoup n’ont qu’une vague idée de l’utilité de passer par un professionnel de l’immobilier. D’autres ne perçoivent pas tout ce que tu mets en œuvre quand on te confie un bien. 

Le flyer te permet de passer des messages à ceux qui commencent à se poser des questions. Avec ce support, ils sauront qu’il y a un conseiller immobilier qui s’active sur le secteur pour mettre en avant les biens. Ce contact sert d’autant mieux ta visibilité qu’à ce stade de réflexion, les recherches sur internet n’ont pas toujours commencé.

Il devient aussi le plan B sur tes journées de porte à porte. Quand les adresses qui sont sur ta liste du jour ne répondent pas, le flyer marque quand même ton passage.

Les 3 points communs des flyers qui font un flop

Voici les principales raisons d’échecs relevées lors de mes échanges avec des collègues, de nouveaux collaborateurs ou certaines des personnes que je forme :

1- L’absence de stratégie de distribution

Si tu ne prépares pas ta distribution en amont, si tu ne cibles pas tes zones, ta campagne a toutes les chances de ne pas avoir d’impact.

Sans répétition, sans résultat à analyser, cette action terrain perd son sens et tu vas te décourager.

2- Des messages trop génériques

S’il y a un support de communication où tu dois être créatif aussi bien sur l’accroche que dans la forme, c’est bien le flyer.

Il est l’outil de communication qui te permet de personnaliser ton message.

Profites-en pour cibler plus précisément la population d’une de tes rues ou quartier à potentiel. Tu le sais, un couple avec enfants ne sera pas attiré par les mêmes visuels qu’un couple de retraités.

3- Une qualité de flyer qui ternit l’image renvoyée

Pour que l’on te reconnaisse, la bonne idée est de montrer ton visage sur le flyer. Mais avec une qualité de photo même moyenne, ou une posture fermée, tu desserres ton image.

Un message peu lisible comportant trop d’éléments sera mis de côté sans être lu. 

Pour que ton message soit délivré, ton flyer doit d’abord attirer l’œil par son visuel, des couleurs contrastées. 

Voilà pour les erreurs à éviter. 

Passons maintenant aux ingrédients qui signent un flyer captivant…

La recette du flyer immobilier à impact

Pour que ton flyer devienne un outil de communication ultra efficace, il doit : 

  1. attirer le regard
  2. susciter une émotion
  3. le plus souvent déclencher une action

Mais tu t’en doutes. Tout le monde ne réagit pas aux mêmes stimuli visuels. 

Choisir un visuel qui magnétise le regard

Une photo de famille avec des enfants heureux de profiter de leur jardin ne va pas attirer les mêmes propriétaires que celle où un groupe de retraités trinquent joyeusement.

Quand tu passes à l’élaboration de ton flyer, tu dois donc préciser ta cible et son lieu de résidence sur ta zone. Ton message aura de meilleures chances d’être lu si tu captes son attention avec un visuel qui va lui parler directement.

Les images qui illustrent de vraies situations ont toujours plus d’impact. Ne te prive pas d’image prise sur le terrain à condition que la qualité soit là. 

Affiner le profil psychologique pour viser juste avec le bénéfice proposé

Le texte de ton flyer doit mettre en avant un bénéfice.

Pour qu’il colle au mieux à ses préoccupations, l’idée est d’identifier le profil psychologique de ton vendeur. Tu peux t’appuyer sur la méthode SONCASE pour Sécurité, Orgueil, Nouveauté, Confort, Argent, Sympathie et Écologie (ou environnement).

Même si l’écoute des besoins individuels reste essentielle, cette grille de lecture est utile pour mettre en avant des bénéfices génériques. Pour construire le texte de ton flyer, tu peux combiner 2 à 3 typologies de profil pour l’adapter à la sensibilité de ton vendeur.

Utiliser la méthode SONCASE pour construire un texte qui résonne

Supposons que tu aies identifié sur une de tes zones de prospection rentable une résidence occupée majoritairement par des retraités.

Voyons comment les profils psychologiques du SONCASE peuvent te guider dans le choix des mots pour obtenir un texte qui interpelle. 

D’expérience, les potentiels vendeurs parmi ces retraités réagissent positivement à un vocabulaire qui évoque la sécurité, le confort et la sympathie.

En reprenant ces 3 profils, voici comment construire ton texte :

Profil Sécurité 

Avant que l’idée de vendre son bien immobilier se concrétise, ce prospect a besoin d’être rassuré, a peur de se tromper et n’aime pas prendre de risque. 

Il sera sensible aux témoignages clients, et particulièrement à ceux qui font référence à son environnement proche. 

Mettre en avant le nombre d’années d’expérience est aussi une bonne idée. 

Si tu as vendu une maison ou un appartement au bout de sa rue, ne te prive pas d’en glisser la photo sur ton flyer. 

Pour lui parler, ton texte doit utiliser des mots comme “fiable”, “garanti”, “sûr”. Évite par contre, d’y ajouter des mots comme “nouveau” ou “risque”. 

Profil Confort 

Ce vendeur recherche la simplicité et la facilité. Il sera sensible à la mise en avant d’un processus de vente simple, d’échanges faciles, et d’une prise en charge complète du projet. 

Un témoignage client comme “ l’agence s’est occupée de tout” le marquera. 

Bannis de ton texte des mots comme « complexe » et « nouveauté ».

Profil Sympathie

L’éloge du prendre son temps, de l’écoute et de l’accompagnement vont capter son attention. Au contraire, parler d’un service externalisé ou de l’autonomie dans certaines étapes du projet de leur vente peut le crisper.

Alors, inspiré ?

Pour la lisibilité de ton message, il vaut mieux ne pas évoquer tous les bénéfices sur le même flyer. 

Mais on a parlé de récurrence. 

Avec toutes ces idées, tu as matière à préparer une vraie campagne de distribution de flyers pour cette cible.

Opter pour le bon support

En faire un outil pour te différencier oui bien sûr, mais jouer sur de nombreux formats peut se révéler coûteux. 

Le format A5, le dépliant accordéon ou carte postale restent les formats à privilégier.

Sois critique sur le rendu qualitatif de ton flyer notamment sur :

  • un grammage suffisamment épais ;
  • la qualité d’impression  ;
  • une mise en page aérée ;
  • des phrases courtes ;
  • 2 à 3 polices au maximum en les choisissant lisibles ;
  • un visuel avec une bonne définition ;
  • un contraste qui facilite la lecture…

Tu disposes maintenant des clés pour créer des séries de flyers ciblés sur les profils de vendeurs de ton secteur.

Voyons comment organiser sa distribution.

Les 4 prérequis d’une campagne de distribution de flyers

Comme toute action de prospection, l’efficacité se construit dans la préparation et l’attention que tu donnes à : 

  1. Travailler en cartographiant avec précision tes zones de prospection rentables en les corrigeant des portions trop chargées en stop pub.
  1. Planifier dans ton agenda, la répétition de tes distributions sur une même portion. Le one shot est contre-productif. Il est chronophage et gourmand en budget de communication. Si tu décides d’utiliser le flyer, la récurrence est de mise.
  1. Veiller à la cohérence de ce support de communication avec l’ensemble de l’identité visuelle utilisée sur tes supports physiques ou digitaux. L’objectif majeur est d’être connu et reconnu à chaque fois pour asseoir une omniprésence sur ton secteur. 
  1. Ne pas destiner ton flyer seulement aux boîtes aux lettres. Cette fois encore, sortir du cadre fait partie de la solution. En tant qu’appui de toute campagne de prospection terrain, le flyer a un rôle à jouer. Porte à porte, mais aussi parrainage, événements sponsorisés, salons, sont autant d’occasions d’imprimer ta marque en local avec un support physique.

Tes campagnes de distribution de flyers ont plus d’impact quand elles viennent soutenir d’autres actions de prospection. 

L’organisation de ton agenda et le travail par petites zones sans s’éparpiller auront une grande incidence sur l’impact de tes flyers. C’est sur les portions de quartiers où nous avons combiné le flyer, le courrier adressé et le porte à porte que les collaborateurs de l’agence de Villepreux obtiennent un flux régulier de demandes d’estimation.

Quelques idées de flyers

En gardant une cohérence avec le profil de ta cible, voici quelques exemples de flyers pour les pannes d’inspiration :

  • un nouvel avis client ;
  • une journée porte ouverte ;
  • un pot de bienvenue pour un nouvel arrivant dans le quartier ;
  • un guide réservé exclusivement à ta cible localisée sur « comment mettre son bien en valeur avant la vente», « l’évolution du marché immobilier dans le quartier des Belles Feuilles ces 5 dernières années » ;
  • un jeu-concours avec un partenaire bien-être (très apprécié des boomers) ;
  • un jeu-concours Halloween, Saint Valentin… (succès garanti auprès des millenials) ;
  • une carte postale “belles fêtes” et “merci pour votre confiance” ;
  • une photo ancienne du quartier format carte postale pour mettre en avant le nombre d’années d’expérience ;
  • les plus belles maisons vendues sur cette zone par tes soins.

J’imagine que cela ne t’a pas échappé. 

Toutes ces idées sont aussi déclinables sur tes réseaux sociaux, ton site et ta newsletter. Voir le flyer comme un des supports de communication qui fait écho à ta présence digitale renforce ton omniprésence et ancre mieux le message que tu souhaites transmettre.

Le ROI d’un flyer immobilier

Le flyer requiert un budget. 

Pour sa création, son impression et éventuellement pour sa distribution, tu devras prévoir quelques centaines ou quelques milliers d’euros à l’année.

C’est sans doute aussi pour cela que le voir contraint pose si vite la question de son utilité. 

Un outil comme Canva met à ta portée l’élaboration d’une maquette de qualité professionnelle.

 Tu peux donc faire l’économie de ce poste. 

Mais la question des coûts d’impression, puis éventuellement de la distribution doit faire partie de ta réflexion. 

Pour autant, parler de retour sur investissement avec le flyer n’est pas à mon sens un critère pertinent. À partir du moment où tu ne l’associes pas directement à un nombre de mandats à décrocher, mais bien un outil au cœur de ton écosystème “phygital”. Celui que tu mets en œuvre pour te faire connaître, te démarquer, et devenir omniprésent et incontournable sur ton secteur.

Tu aimerais profiter régulièrement de mes conseils pour devenir un conseiller immobilier efficace et épanoui ? En recevant mon ebook pour développer ta notoriété sur Facebook, tu recevras aussi ma newsletter. Prends le temps de t’inscrire au bas de cette page en indiquant ta meilleure adresse mail.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.