Les pros de l'immobilier libres et performants !

Reconversion professionnelle dans l’immobilier | 6 conseils pour la réussir

Se reconvertir dans l’immobilier, nombreux y pensent. À raison puisque le secteur leur ouvre grand ses portes. La dernière étude RecrutImmo le confirme, 85 % de ces employeurs apprécient ces profils. Mais comment marquer l’essai ? Si tu es sur le point de te lancer, voici mes conseils pour réussir ta reconversion professionnelle dans l’immobilier. C’est parti !

reconversion professionnelle dans l'immobier

1- Une reconversion professionnelle porteuse de sens plutôt qu’un job de rêve dans l’immobilier

Faut-il être addict à l’émission “ chasseurs d’appart”, fidèle lecteur du Elle décoration ou d’Ideat, ou avoir déjà acheté un bien immobilier pour se déclarer passionné d’immobilier ? 

Et faut-il être passionné d’immobilier pour y réussir sa reconversion professionnelle ? 

Tu t’es certainement posé cette question avant même de passer tes entretiens ou de faire tes premières démarches auprès d’un réseau de mandataires immobiliers.

Pas forcément.

Ma réponse te surprend peut-être alors que je mets souvent en avant ma passion pour mon métier d’agent immobilier. 

Tu as sans doute aussi entendu dire que pour être épanoui dans une reconversion, il faut l’orienter vers ses passions…

Pourtant un job de rêve peut te faire tomber de haut si tu te décides sur un coup de tête et que tu ne creuses pas assez pour voir ce qui se cache derrière le décor.

À l’opposé, une reconversion “raisonnable”, celle que tes proches évoquent, n’est pas non plus celle qui te fera kiffer et sur laquelle tu sauras tenir la distance. 

Alors, comment savoir où mettre le curseur ?

Tu augmentes les chances de réussir une reconversion dans l’immobilier quand tu la vois comme une évolution ou une révolution qui te challenge, qui résonne au fond de toi

Alors oui, il ne faut pas prendre la décision de changer sa vie professionnelle sur un coup de tête. 

Pourtant c’est bien dans tes tripes que réside l’énergie que tu vas mettre à mener à bien ton projet et non pas dans un raisonnement cartésien bridé par des convictions qui t’ont déjà empêché d’aller vraiment de l’avant.

Ce qui va t’aider à réussir, c’est  :

  • une approche réaliste du métier de conseiller immobilier ;
  • une parfaite connaissance de tes aspirations et de ce que tu ne veux plus ;
  • un état d’esprit d’entrepreneur

2- Réaliser son enquête terrain sur le métier de conseiller immobilier

Un conseiller immobilier ne passe pas son temps à définir avec des spécialistes de la décoration intérieure pour présenter de superbes maquettes 3D qui mettent des étoiles dans les yeux des acheteurs. 

Si tu veux être négociateur, agent immobilier ou mandataire, ta quête quotidienne portera davantage sur la recherche de vendeurs immobiliers. 

Sur ton agenda tu verras plus souvent le mot “prospection” que “visites maison”.

Mais cela ne t’empêchera pas de trouver d’énormes satisfactions tous les jours, car tu vas vivre des situations riches en émotions.

Tu vas changer la vie des gens

Les aider à exaucer leur rêve immobilier.

Tu vas les accompagner sur plusieurs mois, les conseiller, les rassurer, partager leurs enthousiasmes et les aider à avancer dans les moments où ils doutent.

Alors, prends le temps de parler avec des professionnels de l’immobilier. Tout le monde à un cousin, un copain, un ami d’amis qui travaille dans l’immobilier.

Suis leur quotidien sur les réseaux sociaux. 

Les conseillers immobiliers qui réussissent ont compris le pouvoir du digital et partagent aussi les coulisses du métier avec plusieurs objectifs : 

  • créer du lien avec ceux qui ont un projet immobilier plus ou moins mature ;
  • permettre à ces potentiels clients de mieux appréhender tout ce qui sera mis en œuvre pour les aider à réaliser leur projet ;
  • développer leur visibilité. 

Prendre ce temps d’observation de la réalité du terrain, et d’en tirer un bilan le plus fidèle possible, est riche d’enseignements.

L’indispensable introspection sur tes aspirations, tes objectifs de vie et professionnels, que tu dois aussi réaliser n’en sera que plus éclairée.

3- Définir avec précision ses aspirations

Quel que soit le métier que tu choisis, une reconversion professionnelle a plus de points communs avec l’ascension du Kilimandjaro qu’avec une promenade en famille après le repas dominical.  

Elle va mobiliser beaucoup d’énergie et de volonté

Pour tenir la distance et réussir cette reconversion professionnelle dans l’immobilier, tu dois avoir une vision claire de ce qui te conduit à vouloir changer ton quotidien professionnel.

Pourquoi veux-tu travailler dans l’immobilier ?

Par goût pour les relations humaines ? 

Pour te modeler un emploi du temps sur mesure ?

Pour être responsable de tes résultats ? 

Tu dois obtenir une ou des réponses. 

Poser par écrit tes attentes. 

Pourquoi j’insiste sur cet exercice ? Pour que tu sois en mesure de faire face aux difficultés ou aux phases de découragement auxquelles tu ne vas pas échapper. 

Pour avancer tous les jours, tu devrais même rendre concrètes et palpables ses aspirations en les quantifiant pour qu’elles se déclinent en objectifs.

C’est pour cette raison que pour arriver à tes fins, l’essentiel ne tient pas dans la nature de ce nouveau projet professionnel. Même bien renseigné par plusieurs interviews de personnes du métier, on n’en connaît finalement tous les aspects qu’au moment de l’immersion.

Ta réussite tient davantage dans la motivation et la détermination que ce projet de reconversion va générer en toi.

Cette motivation fait plus appel aux émotions qu’à la raison. Et nos émotions nous guident souvent mieux vers ce qui est bon pour nous. C’est le meilleur chemin pour aller vers une reconversion porteuse de sens.

Tu dois aussi prendre le temps d’évaluer ta prise de risque. En tant que conseiller immobilier, tu vas devoir patienter entre 3 et 6 mois, quelquefois 9 mois, avant de toucher tes premiers honoraires. Ton bas de laine personnel doit donc être garni au préalable.

4- Être confortable dans le rôle du débutant

Tu t’en doutes, toute reconversion oblige à des apprentissages

Avec la loi Alur, la formation est d’ailleurs obligatoire et encadrée pour tout professionnel de l’immobilier, détenteur de la carte professionnelle (les agents immobiliers). Toutes les personnes disposant d’une attestation d’habilitation fournie par un détenteur de la carte professionnelle sont également concernées.

Les normes techniques, les réglementations, les obligations juridiques sont nombreuses, ne supportent pas l’à peu près et évoluent sans cesse. 

Mais il n’y a pas que cela… 

Les habitudes de la profession sont bousculées par la nécessité de saisir les opportunités offertes par le digital

Tu parviendras à te démarquer sur ton secteur à condition d’apprivoiser les réseaux sociaux et l’emailing pour développer ta notoriété, ta base de prospects et parvenir à générer un flux de mandats régulier. 

Il faut sans cesse tester, analyser, corriger et réessayer pour rester performant dans tes méthodes de prospection. 

Prendre plaisir à apprendre et à se remettre en question, ne pas avoir peur de se tromper, cela fait partie de l’équation de ta réussite pour te reconvertir dans l’immobilier. Plus tu t’habitues à être débutant dans un savoir-faire, plus ta peur de l’échec s’estompe et plus tu progresses. 

Prendre du plaisir dans ton travail est une source durable de motivation et d’efficacité dans ta vie professionnelle et personnelle. Tout simplement parce que la satisfaction des besoins est notre principal moteur pour éviter la perte de sens et renforcer l’estime de soi

5- Modeler le métier de conseiller immobilier selon ses aspirations

Garde à l’esprit que tu peux façonner ton métier de conseiller immobilier pour te l’approprier, l’adapter à tes aspirations, à ton style de vie et le rendre plus agréable et satisfaisant. 

Pour ne pas voir arriver frustration et insatisfaction, il te revient de t’assurer un plaisir durable et renouvelé dans toutes tes actions quotidiennes. Aimer la prospection est un point clé pour y parvenir.

Au prix d’expérimentation et d’une bonne connaissance de tes objectifs de vie, en allant creuser plus loin que les réponses de tout le monde, tu peux parvenir à un quotidien professionnel remodelé, et sans cesse amélioré.

6- Savoir persévérer

Commencer n’est pas le plus difficile.

Que tu aies fait le choix de te reconvertir dans le métier en tant que mandataire, agent immobilier ou négociateur au sein d’une agence, le début reste simple.

Tu découvres ton secteur, analyses la concurrence, définis une stratégie de prospection, apprends les réglementations sur le bout des doigts. Tu les mets en pratique…
Tes journées sont bien remplies. 

Mais tu as l’énergie du débutant, les encouragements de tes proches. Tu progresses. 

Quelquefois, cette énergie-là s’érode. 

Dans l’immobilier, le cycle de vente est long. 

Si tes aspirations sont claires, tes objectifs bien définis, tu sais que tu dois avancer pas à pas tous les jours. 

Cette baisse de régime ne s’installe pas. Surtout si tu as prévu la trésorerie nécessaire pour y faire face.

Grâce à ta stratégie, ton organisation et les actions que tu mets en place au quotidien, ta visibilité grandit, tes premières ventes génèrent des recommandations, des demandes d’estimations arrivent de ton réseau proche.

Tu as envie d’en savoir plus sur mon accompagnement pour ceux veulent réussir leur reconversion professionnelle dans l’immobilier etse construire une activité porteuse de sens, en partant sur les bonnes bases ? Réserve un appel stratégique .

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.