Référencement Local Immobilier | les bonnes pratiques

Travailler ton référencement local a un but précis : apparaître dans les premiers résultats de Google quand on cherche un conseiller immobilier sur ton secteur de prospection. Mais pour passer à l’action, tu te demandes comment faire ? Je te montre pas à pas les bonnes pratiques pour mettre en place un référencement local immobilier efficace. C’est parti !

referencement local immobilier tuto

Comprendre la recherche localisée, 1ère bonne pratique du référencement local immobilier efficace

Nous avons vu comment utiliser le référencement local pour booster ton activité de conseiller immobilier. Pour le mettre en place, je t’invite à réfléchir à ce que tu fais pour tes propres recherches. Comprendre la logique d’une recherche localisée va t’aider à mieux cibler ton SEO local. Tu sauras ainsi comment y travailler efficacement chaque jour pour que tes actions portent leurs fruits plus rapidement.

Dès que nous avons besoin d’un fleuriste, d’un pâtissier, d’un restaurant ou d’une agence immobilière, nous cherchons à découvrir les résultats les plus pertinents selon 2 critères :

  •  près de chez soi ;
  • avec les meilleurs avis clients.

Construire ou optimiser ton SEO local immobilier, c’est être présent sur une zone géographique bien spécifique et bien ciblée.

Comment Google détermine-t-il que la requête tapée par l’internaute réclame une réponse locale ?

  1.  la présence du nom d’une rue, d’un quartier, d’une ville ;
  2.  la position du téléphone ou de l’ordinateur d’où provient la requête ;

Le volume des requêtes locales augmente avec la recherche vocale. Cela implique que tu dois penser à des constructions proches du langage verbal dans la formulation de ta suite de mots clés.

Identifier les mots clés liés à ton activité pour élargir la localisation

Les mots clés génériques de l’immobilier sont très tapés par les internautes et génèrent un volume de trafic intéressant, mais ils sont aussi très concurrentiels. Concrètement, cela signifie qu’ils sont donc très travaillés par les autres intervenants immobiliers sur ton secteur. Amuse-toi à faire le test sur ton secteur avec ces requêtes :

  •  « agence immobilière + ville » ;
  • « achat appartement + ville “ » ;
  •  « agent immobilier + ville “.

Pour augmenter tes possibilités pour apparaître dans les résultats de recherche, tu as intérêt à te positionner aussi sur des requêtes de milieu ou longue traîne. Ce sont des requêtes plus ciblées, formées de plusieurs mots clés (au moins 4 mots) et souvent utilisées par tes clients potentiels. Certes, le volume de ces requêtes est moins spectaculaire quand tu comptabilises chacune d’elles. Mais elles sont mieux qualifiées et ensemble, elles peuvent t’apporter également un trafic cumulé appréciable. Cela fait partie des bonnes pratiques du référencement local en immobilier.

Des exemples dont tu peux t’inspirer :

  • maison de charme à vendre + quartier + ville ;
  • achat appartement T3 + ville ;
  • acheter appartement avec vue + lieu lié à la vue + ville ;
  • maison à vendre proche écoles + quartier + ville ;
  • acheter un bien immobilier pas cher à Versailles ;

Nous avons évoqué au début la recherche vocale immobilière est de plus en plus présente. Les requêtes vocales sont justement plus longues, plus précises et souvent formulées sous forme de questions. T’appliquer à rechercher des requêtes de milieu ou de longues traines fait partie des bonnes pratiques pour ton référencement local immobilier. Avoir une longueur d’avance sur ton secteur est toujours bon à prendre !

Google My Business : la 1re étape

Les avantages de Google My Business

Il te permet :

  1. d’être repérable sur Google Maps avec une épingle dédiée ;
  2. d’apparaître dans les résultats sous la forme d’une fiche complète et avoir la possibilité d’un guidage GPS quand la recherche se fait d’un smartphone ;
  3. de te positionner avant les résultats de référencement naturel ;
  4. de te positionner également sur le réseau social Google + pour :
    1. publier tes contenus ;
    2. partager ton actualité ;
    3. interagir avec tes prospects ;
    4. développer ta visibilité digitale.

Pour te lancer, il suffit de suivre les indications sur

https://www.google.com/intl/fr_fr/business/

Tu vois sur l’image ci-dessus comment tu vas apparaître avec  : 

  • ton nom ;
  • tes coordonnées ;
  • tes horaires ;
  • un bouton cliquable vers ton site web ;
  • un positionnement sur la carte.

Les points importants pour optimiser ta fiche Google My Business

La rubrique catégorie

C’est là que tu définis ton activité. 

Il faut être le plus précis possible, observer comment se positionnent tes concurrents locaux et tester ton choix dans la barre de recherche de Google.

La zone desservie

Elle doit être ciblée et spécifique. Encore une fois, plus tu te mettras à la place de ton prospect, plus tu seras présent dans les réponses qui s’afficheront. Teste tes formulations de quartier en direct sur Google, le nombre de recherches apparaît et des suggestions pour compléter peuvent t’inspirer. 

La description

Seuls les 250 premiers caractères apparaissent directement. Pour la suite, il faut que l’internaute le réclame. Mets en avant ta valeur ajoutée et démarque-toi, car Google apprécie les contenus originaux et pénalise les imitations.

Obtenir des avis

Je t’en parle dans cette vidéo ‘comment obtenir des avis sur Google’.

Tu dois être maintenant plus à l’aise avec la recherche des mots clés et ta fiche Google My Business est en place.

Tu as atteint le 1er niveau des bonnes pratiques du référencement local en immobilier. Ce sont les deux pierres à poser en premier, mais pour que ton action s’inscrive dans la durée, il te faut passer à la prochaine étape…

Intégrer tes mots clés pour être visible dans la SERP

La SERP, quèsaco ?

Si je te dis que c’est l’acronyme de Search Engine Result Page, ça t’éclaire ? C’est, sur Google, la page de résultat qui vient répondre, par exemple, à ta question ‘comment référencer mon agence immobilière (on parle aussi de requêtes dans le jargon). 

Voici un visuel pour mieux voir de quoi l’on parle :

Tu l’as remarqué, il y a 3 types d’informations. Pour être bien positionné sur cette page de recherche, il faut que tes mots clés soient présents dans les 3 éléments suivants :

Le titre de ton article de blog ou de ta page 

On parle de ‘title’ ou de méta titre ou ‘méta title’. Il apparaît en violet quand il est sélectionné.

Il doit comporter les mots clés localisés sur lesquels tu vas rencontrer tes prospects.

Tu dois veiller à sa longueur en pixel, pour qu’il ne soit pas tronqué ce qui est mauvais pour l’expérience utilisateur. 

Tu peux utiliser cet outil qui te servira aussi pour bien calibrer ta méta description dont on parle juste après.

La méta description

Ce sont les deux lignes en gris qui se trouvent sous le méta titre. La métadescription est là pour accrocher l’internaute et lui donner l’envie irrésistible de cliquer sur ton lien. Il est important de ne pas la traiter à la va-vite et de ne pas oublier d’y rappeler ta requête-clé .

Ton URL 

Il s’agit de l’adresse qui guide l’internaute vers ta page, tes mots clés localisés doivent aussi y figurer.

Intégrer tes mots clés dans les pages de ton site et dans les articles de ton blog 

Sur les pages fixes de ton site, tu dois faire apparaître tous les mots clés génériques et localisés que tu as identifiés comme pertinents. 

En revanche, pour ton blog, chaque article doit répondre à un seul mot clé, une seule requête.

Dans l’article lui-même, tout est question de dosage, car une présence trop importante de mots clés sera pénalisée par Google. Il faut retenir que ton mot clé doit se retrouver à minima dans :

  •  ton introduction ;
  • dans ton premier intertitre (un H2) ;
  • dans la balise ‘alt’ de tes images. 

Bien structurer le contenu de ton site et ton blog

Pour que ton contenu soit bien indexé et bien classé pour Google, il faut qu’il parle son langage. La bonne nouvelle, c’est qu’en structurant ton texte, tu rends aussi la lecture de ton contenu plus agréable à ton lecteur.

La structure de ton texte

Elle s’appuie sur des titres, des titres de paragraphes et des sous-titres. Pour que Google les interprète comme tu le veux, il faut les identifier comme balises H1 (titre article), H2 (titre de paragraphe)… Hn.

Les internautes ont peu de temps à consacrer à la lecture d’un article, il faut que les titres leur indiquent si cela vaut la peine de creuser ou pas. 

Le champ lexical

Agence immobilière, maison familiale avec jardin, quartier calme, appartement T4 proche de toutes commodités. Un champ lexical riche, lié à l’immobilier aide Google à bien interpréter ton activité. Il facilite aussi un ‘matching’ efficace avec les recherches de tes potentiels acquéreurs immobiliers.

Cela est important pour la page d’accueil de ton site qui sera à priori la plus vue, mais aussi pour tes articles de blog.

Une page qui s’ouvre rapidement

Les internautes consomment les contenus rapidement et n’aiment pas attendre. Sois vigilant sur le poids des photos.

Des liens entrants

C’est ce qui va donner de la puissance à ton site vis-à-vis du moteur de recherche, on parle aussi de notoriété.

Comme cela demande du temps et de la patience, tu as intérêt à exploiter toutes les pistes pour les développer :

  • t’enregistrer sur les annuaires locaux ;
  • proposer d’écrire des articles sur des sites locaux de notoriété ;
  • interagir avec les ‘influenceurs/ambassadeurs’ locaux ;
  • sponsoriser des événements locaux.

Le chantier peut te sembler vaste, mais être performant sur ton référencement local immobilier n’est plus une option. 

Si tu ne sais pas comment commencer, jette un œil sur la vidéo où je te parle des objectifs SMART pour mettre en œuvre un plan d’action.

N’hésite pas à partager en commentaire ce que tu vas mettre en place dès aujourd’hui pour booster ton référencement local.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide "Comment augmenter votre notoriété et votre chiffre d'affaires grâce à Facebook"

You have Successfully Subscribed!